À la fût, Voyage au pays des cowboys et des bières sauvages

En arrivant à St-Tite, j’me croyais pratiquement dans l’village de mon enfance. P’tites maisons à pignon longeant petits rangs d’campagne pratiquement déserts : on aurait pu entendre une mouche voler, même en hiver! Jusqu’à c’qu’on voit apparaître la veille shop de bottes Western pis l’ancien magasin général entre un saloon pis un cactus enneigé. Un mélange de nostalgie pis d’dessins animés rétros… Comme si Lucky Luke allait sortir d’entre la brasserie pis l’pub pour attraper un des Dalton qui sirote une pinte! Ok, c’est l’hiver, mais cette belle bordée d’neige généreuse enveloppant l’village ajoutait une touche pittoresque au paysage, déjà très enchanteur. J’aime ça!


En entrant dans la vieille bâtisse du magasin général, servant maintenant de repaire au pub de la microbrasserie À la fût, j’me sentais déjà chez-moi. Personnel hyper accueillant, impliqué, bois d’grange couvrant les murs, selles en guise de sièges devant un bar recouvert de bois travaillé afin d’imiter la courbe des barriques… Du très beau boulot! Et que dire de la sélection de bières en fût? On avait accès à environ une vingtaine de brassins différents, tous plus alléchants les uns qu’les autres. Même sur l’heure du dîner, le resto-bar grouillait de toutes parts : voilà où se trouvait l’action! Et ça ne s’arrête pas là, le menu offre un éventail d’entrées et de repas remplis de produits du terroir et d’audace : j’avais simplement envie de tout goûter! Pogos de lapin, burger de bison, fish’n’chips de truite… Tout avait l’air si bon!

Après un délicieux plateau du terroir et une palette de dégustation hors-pair, on était fins prêts pour notre tant attendue séance d’assemblage! Activité à la fois amusante et enrichissante, l’atelier d’assemblage de la Sir Wallace hivernale se veut une séance de dégustation et d’élaboration d’un blend basé sur nos goûts personnels. En équipe de trois, on goûtait et discutait autour de l’élaboration du ratio idéal pour la version 2021. Quatre différentes variantes de la même scotch ale ayant été affinées en différentes barriques nous étaient donc servies. Ayant d’abord contenu vin, bourbon, rhum ou tequila, ces barriques avaient chacune teinté la bière d’arômes bien distincts. Une expérience d’échange gustatif unique en son genre s’adressant autant aux néophytes de brassage qu’aux amateurs de bière barriquée et brasseurs amateurs! C’était vraiment très intéressant.

À la fût, c’est d’abord une belle et grande famille qui tient à son petit patelin, mais surtout en son terroir et son potentiel. Approvisionnement local (entre autre l’orge, locale et bio), produits et ingrédients choisis avec soin, finesse et raffinement dans leur utilisation. Le fait d’être une coopérative de travail brassicole est sans aucun doute ce qui les distingue le plus des autres brasseries. Cette approche crée une cohésion unique qui fait en sorte que chaque membre se sente et soit profondément impliqué dans les différents aspects de la brasserie. Une démarche remarquable qui implique l’humain dans tous ses processus.

       

De retour au pub pour souper, on s’est gâtés et on a souligné ma fête (ben oui, encore la même date cette année) avec de belles et bonnes assiettes généreuses assorties à nos bières ainsi que quelques bonnes bouteilles pour emporter. C’était juste parfait!
Je tiens à remercier toute l’équipe pour leur accueil inconditionnel et les féliciter pour leur implication dans une si belle réalisation qu’est la microbrasserie À la fût.
Vous méritez tout le succès de votre belle coopérative.
De tout cœur, bravo!

À surveiller selon le Dégustâteux :

En bouteille depuis peu : Sir Wallace hivernale 2020, assemblage de scotch ales barriquées / Dégaine, collaboration avec Bench, assemblage sauvage inspiré des bières spontanées / Triporter, collaboration avec Nickel Brook et Sawdust, assemblage sauvage de porter et quadrupel. En canette depuis peu : Saguaro, une petite pilsner étanche-soif bien goûteuse / Brune sauvage, assemblage collaboratif avec Sutton Brouërie, de la toute nouvelle série d’assemblages barriqués « Wanted ». En bouteille sous peu : Niagara sur St-Tite, collaboration avec The Exchange, inspirée des bières spontanées. Tous les détails sur le site Web de la brasserie.

À visiter : le petit village Western Kapibouska qui recrée une ambiance du Far-West tout au long de l’été, y compris durant le festival Western, ainsi que la brasserie et le pub, ouverts à l’année!

Santé cowboy!

À lire aussi : Grands crus barriqués, À la fût

Share