Berliner Weisse, Pit Caribou

Attention! Attention!
On parle ici d’une bière contenant la même base que l’une des plus convoitées des bières fruitées de l’heure, et j’ai nommé la Lollipop! (Keuh,  keuh, scusez!) À défaut de pouvoir en trouver dans mon coin pour l’instant, je me console avec celle-ci… Qui est, ma foi, très satisfaisante!

Il s’agirait d’une Berliner Weisse à en croire son étiquette… À noter que la majorité des interprétations qu’en font actuellement les microbrasseries québécoises sont bien plus acidulées que d’ordinaire : ce qui tombe à pique avec ces dernières grosses chaleurs de saison!

Au nez, un généreux bouquet céréalier se fait d’abord valoir : blé, miel, pollen et fleurs des champs… en me faisant aller le nez dans mon verre à multiples reprises je me suis surpris à m’imaginer comme une abeille qui butine sans trop savoir où donner de la tête : c’est flyé comme mix d’arômes!

En bouche, c’est surette, mais pas trop. C’est léger, citronné et fruité à souhait : ça descend même un peu trop bien je vous avoue! C’est rafraîchissant et c’est vraiment le type de bière idéal pour les journées ensoleillées!
Absolument aucune amertume ni arrière goût à renoter, si ce n’est que ce petit côté céréalier, bien typique des bières allemandes, qui rappelle presque une bouchée de céréales matinales de type blé soufflé! Oui oui!

Le seul et unique bémol de cette bière est sans doute sa disponibilité réduite (comme toutes celles de la série L’Étoile du brasseur si je ne m’abuse), car on en devient vite addict!

Santé!

Share