Bière, blogue et réseaux sociaux

J’étais là à attendre… à attendre que l’occasion s’présente. J’attendais patiemment d’tomber su’une bière qui vaudrait a’peine qu’on écrive quequ’mots d’plus que su Instragram ou Untappd. Oui, j’attendais… Mais la vérité c’est qu’entre mes innombrables insta-cheers et web-taps, ben j’trouvais juste pu l’temps d’composer plus qu’une ou deux lignes pour décrire une bière avant d’l’avoir finie. Oui, j’l’avais toute bue avant même d’penser écrire de quoi. Avant même d’penser qu’y vaudrait p’t’être mieux prendre le temps d’analyser la chose, de noter les arômes et subtilités entourant ses quelques 4.25 sur 5 que j’ai l’habitude de donner à toute bière qui satisfait mon gosier un peu plus qu’la moyenne sur Untappd.

Comme plusieurs j’ai perdu mon intérêt de composer en m’éparpillant sur les réseaux sociaux. J’ai perdu mon temps à promouvoir et vouloir faire connaître mon blogue au lieu d’le rendre intéressant pis d’le grailler d’contenu. En réduisant cette faculté unique d’analyse cocasse – qui m’est propre – à une dizaine de likes et de vulgaires « Wow! » ou « C’est ben bon ça! » suivis d’plus d’hashtags que d’mots dans l’topo. C’est ça qu’ça donne le Web 2.0 pis toute? Qu’en est-il de l’avenir de la web-gustâtion? De la bloguisation? Vraiment là? J’pose la question parce que j’me questionne. Pour vrai là! En ouvrant ce blogue j’étais certain d’pouvoir l’alimenter pis le t’nir grouillant pis vivant ben comme y faut tsé. J’me su trompé.

Avant j’étais un artiste. Un artiste qui crée des choses là : peinture, écriture pis toute! Mais j’vous avoue qu’depuis qu’j’ai un smartphone ben c’est pu pareil pantoute! C’est vraiment pu aussi créatif par chez-nous en tout cas. Y’a aussi deux enfants d’plus à bord, câble numérique et tablettes pour tous, mais ça c’est une autre histoire… Le temps file et encore plus par les réseaux sans fil! On était-tu ben quand on s’sentait pas obligé d’aller voir nos 50 notifications par heure sur nos 10 profils sociaux minimum par personne! J’avoue qu’chus un peu excessif et pis que j’prends peut-être ça un peu trop à coeur. Mais c’est rendu ça les communications en 2017 : si t’es pas su l’net t’es rien!

Dans tou’é’cas j’me console en m’disant qu’un blogue c’t’un blogue pis que j’peux ben écrire tout c’que j’veux icit parce que « j’ai l’doua »! Alors voilà : j’vous promets d’écrire plus. J’garantis pas jusqu’à quand ni que les sujets seront toujours très très pertinents (comme en ce moment), mais faut c’qu’y faut! ? Pis à part de ça la gustâtion s’exerce de multiples façons : la musique, la bouffe, le kombucha, la bière maison… Fa que j’devrais pas manquer d’inspirâtion!

Alors bon. Ça y est, c’est dit! Le Dégustâteux reprend les cornes de la bête par la queue… ou queq’chose dans l’genre! Santé! ?

P.S. Suivez-moi sur Instagram pis Untappd!

P.P.S. Si jamais j’tiens pas ma promesse, ça devrait au moins être en mesure de grouiller un peu plus dans les prochains temps par ici, promis!

Share