La « 25° », Brasseurs du Monde

Au premier abord, ce type de liqueur (car c’en est une à 25%) peut évidemment faire peur et rebuter certains amateurs de breuvage léger. Même moi je ne savais qu’en penser lors du premier verre (tiède) qui m’ait été donné de goûter la semaine dernière. Puis, une fois au frais (très frais) et bu à petites gorgées, un tas de petits détails se sont dévoilés à moi… Comme une révélation!

Premièrement, les amateurs de houblon vont l’chercher longtemps : il s’agit ici de ce que l’on pourrait appeler « bière fortifiée », le porto d’la bière quoi! Ça s’adresse donc plus aux amateux de scotch et whisky qui, un peu comme moi, ont tendance à trouver ça trop fort et à se demander s’il n’existe pas un entre-deux… Ben oui. Le voici!

Un nez de malt, figue, mélasse, gâteau aux fruits confits nous rappelle que Noël est bientôt là. Mais avant ça y’a l’automne, évidemment! Et pour toute lourdeur saisonnière qui vient avec : voici le remède!

En bouche : beaucoup de sucre, la barrique, la fumée, le caramel grillé, RÔTI, encore la mélasse, et pis le klendack, voire même le toasty roller je dirais… Oui oui! Ces petits rouleaux d’bonbons que l’on ne retrouve qu’à l’Halloween et que l’on confisque (ou subtilise) du sac de nos enfants… car, pour une raison obscure, ces petits bonheurs emballés ne se retrouvent dans aucun de nos magasins contemporains (et Dieu sait que j’ai cherché)… Seulement chez les vieilles sorcières qui nous refilent leur restant d’stock sucré d’la dernière décennie. Hummmm… Une bière d’automne j’vous dis!

Même qu’à boire ça à sec de même là… Ben y m’est venue l’envie de m’allumer un bon vieux cigare roulé à main toé. Genre d’accord alcool-boucane que je n’ai fait depuis des lustres en fait… Depuis que j’ai arrêté (encore) d’fumer en 2013!

Ben Brasseurs du Monde, vous m’avez fait faire une rechute mes mautadits!

Trêve de plaisanteries, ce petit élixir douillet arrive à point avec la saison froide qui s’amorce et je recommanderais sans hésiter en accord avec une bonne meule de brie au sirop et pacanes ou une bonne portion de gâteau aux dates (si possible, la recette à ma mère).

Côté ambiance de gustâtion un bon vinyle de bluegrass californien qui sent l’automne pis l’fond d’tonne s’impose, tel le dernier record de The Devil Makes Three.
Ce serait exquis!

Santé!

Share