Top d’accords bière & musique 2019 du Dégustâteux

Affectionnant tout autant le milieu des arts et de la musique indépendante que celui de la microbrasserie d’ici, notre cher Dégustâteux se voyait dans l’obligation de récidiver avec son légendaire top d’accords bière et musique cette année!

Se penchant d’abord sur les aspects de découverte et de renouveau, il propose donc ici quelques coups de coeur bien personnels. À lire dans l’ordre ou le désordre, à interpréter avec ou sans positionnement, ce top se veut en fait un soulignement des bons coups de l’année 2019, tant brassicoles que musicaux!

Robin

Guillaume Arsenault – La partie de moi qui tremble

Assembleurs affineurs, ils maîtrisent tous deux l’art de l’alliage et du raffinement créatif. Une part bien sauvage et boisée reste et restera toujours présente dans leurs créations, poétiques et épurées, tout en tendant vers l’exploration et l’originalité à l’état brut. On garde toujours cette touche folklorique et romantique, mais on n’a pas peur de repousser les limites ici. De vrais artistes!

Avant-Garde

Émilie Proulx – Tu pourras te reposer

On ne s’attendait pas à un tel retour de leur part cette année, mais ce fut remarquable! Fulgurant! Une maturité et humilité sans pareille alliée à un talent unique pour la composition et l’unicité du contenu. Nouveau tap room, nouveau EP, beaucoup de travail qui sera sous peu assurément récompensé. Voici des vieux de la vieille qui savent perdurer tout en constance et en intensité! Chapeau bas!

Messorem Bracitorium

Laurence Anne – Première apparition

Explosion sensorielle et unicité colorée! Tous deux nouveaux venus au passé bien chargé, on peut sentir l’expérience jumelée à un désir de faire les choses autrement. Voici le vent de renouveau que plusieurs attendaient poussé par une fougue et une audace peu communes. L’art de réinventer les choses par une maîtrise et une confiance en leurs moyens. À surveiller!

À la fût

Fred Fortin – Microdose

Une expérience palpable et une identité bien définie. Malgré le niveau élevé de la qualité ici, on a affaire à d’indomptables créateurs qui ne se lasseront jamais d’explorer. De grands cowboys ayant fait leurs preuves en se réinventant à chaque rodéo. Chasseurs d’émotions fortes aux coeurs sauvages et aux fondations bien ancrées dans notre terroir, c’est d’une authenticité peu commune qu’ils nous servent leurs trippes depuis des années.

Épitaphe

Lou-Adriane Cassidy – La fin du monde à tous les jours

À la fois rough et soigné, rentre-dedans et délicat, c’est un tourbillon de sensations qui nous émeut tout en nous renversant. Des saveurs et sonorités donnant l’impression de très bien les connaître, même s’ils viennent de débarquer. Qualité et justesse, voire parfaite maîtrise des mots, des ingrédients choisis. Ces nouveaux venus ont déjà un très grand bagage sur les épaules et ça s’entend, ça se goûte. Des incontournables cette année!

Plusieurs autres acteurs des scènes musicale et brassicole se sont évidemment démarqués cette année. On sent un désir marqué d’aller ailleurs et de se faire une niche spécialisée : ce qui est une excellente chose. La saturation du milieu commence à se faire sentir et se distinguer du lot devient impératif!

Osons espérer une année 2020 aussi prolifique que le fut 2019! De la découverte multisensorielle, de l’effervescence en masse et de la créativité débordante de toutes parts à tous!

Santé et… Bonne Année!

Share